Les pilules magiques

LES PILULES MAGIQUES N’EXISTENT PAS.

Pas plus que les mots qui, une fois prononcés, font disparaître la douleur à laquelle les gens font face.

Nous sommes nombreux à vouloir être dans l’action quand un autre être humain souffre émotionnellement devant nous. Bien souvent, on prend les devants et on donne nos meilleurs conseils, on partage nos expériences ou bien on dit à l’autre de nous suivre parce qu’on a la solution à son(ses) problème(s).

C’est généreux et ça part toujours d’une bonne intention. Toutefois, la personne qui souffre a surtout, et bien souvent, seulement besoin de votre présence bienveillante. En anglais, il existe le concept de Holding space. Je vous en reparlerai bientôt. C’est une des approches que je trouve essentielle à une relation d’aidé-aidant. Peut importe le type de relation, que ce soit professionnelle, familiale ou amicale, beaucoup de bien ressort dans cette façon de – créer l’espace (traduction libre de Holding space). Créer un espace sécuritaire pour que l’autre puisse s’ouvrir sur la souffrance qu’elle ou il ressent et sur les défis de sa vie. Se sentir écouté et accueillie, c’est si doux quand on ne va pas bien.

En tant qu’aidant, on a envie de dire : « Ne t’en fais pas, ça va passer. Tu es forte et courageuse. Ne sois pas négative » (…) Pour la personne qui reçoit l’aide, c’est une invalidation indirecte des émotions qu’elle traverse actuellement.

Ce n’est pas ce que l’autre a envie d’entendre. Bien souvent c’est le silence qui est le plus puissant et l’espace pour vivre ses émotions. Donner à l’autre ce moment, c’est accepter sans dire un mot que ce qu’elle vit est valide dans le moment présent. Selon l’école de pensée humaniste, chacun d’entre nous à ce qu’il faut pour s’émanciper des causes de sa souffrance et à trouver des solutions aux défis de sa propre existence. N’enlever pas ce pouvoir à l’autre en lui offrant des solutions, qui de toute façon sont issues de votre perspective.

L’empowerment que procure l’appropriation de la responsabilité sur sa propre vie est pour chaque être humain vital à son évolution et par le fait même son bien-être.

Soyez bienveillant et écoutez. Accueillez et n’ayez pas peur de dire, je n’ai pas beaucoup de mots, mais j’ai de l’empathie pour ce que tu vis. Tu peux compter sur moi pour t’écouter. Dis-moi comment je peux t’aider, si tu as besoin.

Laisser un commentaire